Prévisions location airbnb: été 2022

À quoi s’attendre en matière de revenus pour la location courte durée au cours de l’été 2022 alors que les dernières mesures liées à la covid-19 seront levées ?

Petit aperçu: de très gros revenu… si tout se déroule comme prévu.

Récapitulons d’abord sur les revenus de location des années dites « pandémiques » (2020-2021).

Si nous regardons du côté du chalet locatif, fort est de constater que la location courte durée a été une vraie mine d’or. Un engouement particulier pour le chalet locatif a éclot et est toujours en court au mois d’avril 2022. La pandémie a fait en sorte que les québécois se sont tournés vers les chalets locatifs pour vivre des expériences locales et découvrir leur Québec.

Je vous rappelle que dès l’automne 2020, j’avais fait la prédiction que le chalet locatif deviendrait un investissement extrêmement intéressant et rentable.

Voir la vidéo « Comment investir dans le chalet locatif » publié le 8 novembre 2020.

Alors que la pandémie s’estompe, les chalets locatifs seront-ils toujours autant prisés par les voyageurs ?

À quoi s’attendre au niveau du chalet locatif pour l’été 2022 ?

Je vous avouerais que mon avis est partagé sur le sujet. Je crois que les revenus de l’été 2022 seront un peu moins importants que pour les années précédentes.

Bien sur, l’investissement restera rentable, mais potentiellement moins que ce qui était anticipé.

Pourquoi ?

  1. La réouverture massive des frontières: les québécois (qui sont la clientèle principale des chalets locatifs) auront probablement envie de quitter vers d’autres pays ou vers les centres-villes, qu’ils n’ont pu visiter au cours des 2 dernières années.
  2. Incertitudes liées à l’inflation: il n’est pas à négliger que les québécois ont de moins en moins d’argent de disponible pour les dépenses dites de « plaisir ». Fort est à parier que plusieurs opteront pour des voyages plus économique de type camping, backpacking ou de court roadtrip. Et ce n’est certainement pas le 500$ du gouvernement qui corrigera le tir …!
  3. Augmentation des coûts liés à l’exploitation de chalet: vous avez probablement constaté comme moi, tout augmente: les assurances, les taxes, les intérêts, frais de ménage, etc. Face à cela, nous n’avons d’autres choix que de maintenir un tarif par nuit à un certain niveau afin de conserver un investissement rentable. Le coût des chalets locatif a également explosé, basé sur des projections de revenus un peu farfelus et utopiques, et moussés par certains courtiers immobilier. Or, si la clientèle n’est pas prête à payer le tarif par nuit que nous avons fixé, nous devons baisser nos tarifs et diminuer par le fait même notre rentabilité.
  4. Une offre en constante augmentation: vous constatez probablement comme moi que tout le monde semble souhaiter se lancer dans la location de chalets locatifs. Or, qu’arrive t’il lorsque l’offre augmente ? Les tarifs par nuits diminuent et la rentabilité écope.

Maintenant, ne soyons pas trop pessimiste. Si vous avez payé un bon prix (pas trop cher) pour votre chalet locatif, je ne suis pas inquiet pour vous. Même si l’été ne sera peut-être pas si bonne en terme de revenu, fort est à parier que la demande sera de nouveau au rendez-vous pour l’hiver prochain. Si vous êtes actuellement en processus d’achat pour un chalet locatif, ne vous fiez pas nécessairement aux revenus effectués au cours des dernières années. Ceux-ci seront fort probablement différents au cours des prochaines années.

Regardons maintenant du côté des condos locatifs des centres-villes (Québec, Montréal, etc)

Naturellement, cette industrie a été beaucoup plus affecté par les mesures liées à la covid-19 que les chalets locatifs. Les bars, restaurants, salles de spectacles étant fermées, l’intérêt de venir visiter les villes était beaucoup moins grand.

Malgré cela, la location n’a pas été si mauvaise, du moins pour ce qui est du centre-ville de la ville de Québec. Les québécois, ontariens et américains ont été au rendez-vous dans une mesure raisonnable.

Un engouement pour l’achat de condo locatif a également été constaté. Principalement basé sur la confiance que le tourisme mondial allait reprendre son dynamisme pré-pandémique. À suivre.

À quoi s’attendre en terme de location pour les condos locatifs pour l’été 2022 ?

Une chose m’apparaît indéniable: l’engouement de recommencer à visiter les grandes villes sera certainement au rendez-vous.

Pourquoi ?

  1. Le retour des grands festivals: moments de forte demande de location (tarif par nuit maximisé)
  2. La réouverture des bars, restaurants et salles de spectacles à pleine capacité sans aucunes restrictions: forte demande de location pour le week-end (tarif par nuit maximisé)
  3. Cela fait maintenant 2 ans que nous n’avons pu profiter pleinement des centres-villes: fort sentiment de manque chez les gens
  4. Réouverture des frontières avec peu de restrictions: retour des français, américains et des européens. voir peut être même les asiatiques, mais beaucoup d’incertitude demeure à ce niveau

Maintenant, certains éléments pourraient venir jouer les troubles fêtes.

  1. En commençant d’abord par l’inflation galopante et l’incertitude liée à la guerre en Ukraine. Le pouvoir d’achat de notre clientèle sera t’il au rendez-vous ?
  2. Également, il n’est pas à ignorer que la popularité d’Airbnb est grandissante, l’offre dans les centres-villes est donc en constante augmentation. Or, la demande sera t’elle assez forte pour cette offre. Vous le savez comme moi, lorsque la demande n’est pas au rendez-vous, nous devons baisser notre tarif par nuit et ainsi diminuer notre rentabilité.

En résumé

L’investissement en location courte durée reste un très bon investissement pour les années à venir.

Pour l’été 2022, si tout se passe comme prévue. La location touristique dans les centres-villes sera en forte hausse, alors qu’elle sera en baisse pour ce qui est des chalets locatifs.

Avant de vous lancer dans l’achat d’un bien en location courte durée, ne négligez jamais le fait que vous êtes en grande partie dépendant d’une plateforme pour vos locations et que vous êtes beaucoup plus vulnérable aux fluctuations économiques que l’investissement immobilier à long terme. La raison est simple: ce type de location reste une dépense de plaisir qui est souvent la première à être coupée en temps de budget serré.

Or, gardez cela en tête lors de l’achat d’un bien immobilier offert en location courte durée.

Sur ce, bon été 2022 de location, en vous souhaitant des revenus à la hauteur de vos attentes !


Texte rédigé par Alexandre Bélanger, Fondateur d’Immobilier Lucratif

Pour rejoindre Alexandre Bélanger

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s